Le site d'Armand

Transformation d'un servo classique en servo-treuil.

Les pièces ; 

 

1) Le servo et les pièces fournies d'origine.

 

2) Une boite de film 24/36 disponible chez les photographes, gratuit.

 

3) Assemblage des pièces.

 

4) Montage pour essai avant modifications.

Construction du guide fil.

1) Placement de papier collant pour le marquage.

 

2) Présentation sur le servo pour le marquage des traits de coupe.

 

3) La partie hachurée est à enlever, également sur la partie cachée.

 

4) Présentation sur le servo.

Démontage des pignons.

1) Démontage du couvercle après avoir dévissé les 4 vis qui le maintienne.

 

2) Dépose du pignon principal.

 

3) Pour enlever le guide intérieur il suffit de le pousser à l'aide d'un trombone dans les deux petits trous qui se trouvent sur le pignon.

 

3) Enlèvement de la pièce en plastique qui sert de guide pour le potentiomètre.

Remontage.

1) Remise en place de la bague en cuivre dans le pignon principal.  

Réglage du point fixe avant le point 2).

 

 2) Remise en place du pignon principal après avoir donné un coup de scie dans la tête de l'axe du potentiomètre.

 

3) Mise en place du dernier pignon.

 

4) Fixation de l'écoute de la voile.

Le treuil terminé.

Le treuil terminé où l'on voit la poulie qui, par chance est exactement du diamètre intérieur de la boite de film.

 

Prochaine étape, montage sur la platine du char.

En place sur la platine.

En 1 collier Colring pour maintenir le guide fil en place.

En 2 le palonnier de direction.

Détail du raccordement réglable pour la direction.

Le fil de direction est noué d'une part au palonnier et l'autre bout à un tendeur constitué d'un raccord lustre (sucre) débarrassé de son isolant plastique.

Un fil est soudé de chaque côté pour prévoir un anneau de fixation.

Les tiges de directions sont, elles, fabriquées à l'aide d'une corde à piano de faible section qui coulisse et est serré dans le raccord et l'autre bout est fixé au palonnier de la fourche de direction.

Nouvel essieu.

Le premier était réalisé à partir d'un tube en aluminium mais je le trouvais trop raide et fragile.

 

L'essieu actuel est réalisé à partir d'une latte en fibre de verre de 20 mm sur une épaisseur de 2 mm qui provient d'une latte de renfort de la voile d'une planche à voile.

 

Les équerres de fixation des roues sont réalisées à partir d'une latte d'aluminium de 2 mm d'épaisseur et fixée à l'aide de deux vis de 3 mm.

 

L’essieu est fixé au châssis à l’aide de deux vis de 3 mm bloquée à l’aide d’écrous « papillon » pour faciliter le démontage pour le transport.

 

 

A suivre.

Quelques détails

Ci-dessous, quelques détails.

D'autres photos suivront.

Service simple et pro

Créer un site

Prochaine modifications prévues.

 

La voile et les roues, peut-être.